Site Loader

Si cette semaine devait porter un nom, ce serait sans aucun doute : incroyable.
Je vous racontais dimanche dernier la création de mon spectacle et quelles avaient été les différentes étapes de ce parcours. Et bien, ça y est, la première est passée et nous avons officiellement plongé dans cette folle aventure !

If this week had to have a name, it would be without a doubt: incredible.
I was telling you last Sunday about the creation of my show and the different steps of this journey. Well, it’s here, the premiere is over and we have officially plunged into this crazy adventure!

Après trois semaines chargées en paperasse et en organisation, nous avons fait la création lumières et répété au conservatoire Maurice Ravel de Levallois-Perret dans une salle absolument splendide. Après avoir passé dix bonnes minutes à nous projeter et à imaginer une salle comble, nous avons repris le travail avant de le poursuivre une dernière fois au théâtre avec costumes, décors et accessoires. Un photographe était avec nous pour immortaliser cette journée et faire des photos qui nous serviraient pour le dossier de présentation et la promotion du spectacle.


After three weeks full of paperwork and organization, we did the lighting design and rehearsed at the Maurice Ravel Conservatory in Levallois-Perret in an absolutely splendid room. After spending a good ten minutes projecting ourselves and imagining a full house, we went back to work before continuing it one last time at the theater with costumes, sets and props. A photographer was with us to immortalize this day and take pictures that would be used for the presentation file and the promotion of the show.

Une fois les répétitions terminées, nous nous sommes assurées que tout le matériel était prêt pour la première (qui aurait lieu le lendemain) et nous sommes rentrées nous reposer. Je ne vais pas vous mentir, les trois jours précédents la première ont été particulièrement difficiles. Je manquais cruellement de sommeil car il y avait beaucoup de choses à gérer et ma charge mentale avait atteint des sommets. J’avais entièrement confiance en mes comédiennes et je savais qu’elles allaient fournir un travail de grande qualité mais travailler sur un projet pendant plusieurs années sans savoir ce qu’il vaut vraiment est très angoissant.

 

Once the rehearsals were over, we made sure that all the material was ready for the premiere (which would take place the next day) and went home to rest. I’m not going to lie to you, the three days leading up to opening night were particularly difficult. I was severely sleep deprived because there was so much to deal with and my mental charge was through the roof. I had complete confidence in my actresses and I knew they were going to do a great job, but working on a project for several years without knowing what the public will think of it is very scary.

Et puis finalement, le jour J est arrivé. Nous avons pris le temps de répéter et de faire un filage technique avec notre régisseur adoré. Nous avons vérifié que les projecteurs, les changements de lumières et les transitions étaient bien calés. Une fois le travail technique terminé, nous sommes passées au maquillage et nous avons enfilé nos costumes.

Nous nous sommes installées puis le public est entré. La pression était à son comble, le trac bien présent… et quel bonheur ! Savoir que nous allions remonter sur scène après un ans et demi, c’était grisant et bouleversant. Nous étions enfin à notre place.

 

And then finally, the D-day arrived. We took the time to rehearse and do a technical run-through with our beloved stage manager. We made sure the lights, light changes and transitions were all set. Once the technical work was done, we went to make-up and put on our costumes.

We settled in and then the audience came in. The pressure was at its height and the stage fright was present and what a joy! To know that we were going to go back on stage after one and a half years, it was exhilarating and overwhelming. We were finally where we were supposed to be.

Quand le spectacle a démarré, les lumières se sont éteintes dans la salle puis j’ai senti la chaleur des faces sur mon visage et je me suis dit : “Ça y est, c’est parti. La machine est lancée et on ne peut plus faire marche arrière.”

Tout s’est merveilleusement bien passé. Le théâtre nous a confirmé que la première avait été un succès et que c’était un début très encourageant. Les retours du public ont été excellents et nous avons même reçu les félicitations de l’auteur qui était présent ce soir-là. Ce fut une soirée pleine d’émotion et je ne vous cache pas que j’ai eu du mal à retenir mes larmes. Je n’ai pas cessé de me répéter que c’est une aventure que j’ai la chance de vivre entourée de comédiennes incroyables et je le dis sans crainte, il me tarde d’être à vendredi prochain.


When the show started, the lights went down in the room and then I felt the warmth of the faces on my face and I thought, “This is it, it’s on. The machine is on and there’s no turning back.”

Everything went wonderfully well. The theater confirmed to us that the premiere was a success and that it was a very encouraging start. The feedback from the audience was excellent and we even received congratulations from the author who was there that night. It was an emotional evening and I can’t hide the fact that I could hardly hold back the tears. I kept telling myself that this is an adventure that I am lucky enough to live surrounded by incredible actresses and I can’t wait for next Friday.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le autour de vous !

Did you like this article? Share it with others!

Lisa Tréger

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!