Affichage de 10 Résultat(s)
IN MY LIFE MIND & SOUL

ESCAPADE À BOIS-LE-ROI

C’était un weekend de quatre jours et n’ayant pas envie de nous entasser avec la foule de parisiens ayant roulé jusqu’à la Normandie, mon amoureux et moi nous sommes décidés à partir en vadrouille dans le 77. Région d’Île-de-France que je ne connaissais que très peu, j’étais absolument ravie de m’enfoncer dans ce coin de verdure propice au bon air et à la marche.

Nous avons arpenté, pendant quelques kilomètres, les chemins longeant la Seine et la forêt foisonnante de Bois-le-Roi. Après une bonne heure de marche, nous avons profité d’une pause pour engloutir un sandwich et repartir de plus belle.

Une fois arrivés, nous avons découvert une charmante base de loisirs où nous avons pu nous étendre au soleil. Monsieur pour faire la sieste et moi pour feuilleter Le Cerf-Volant, mon livre du moment. Le tout au bord de l’eau et les pieds dans le sable, nous avons profité d’un temps radieux pour faire le plein de verdure et de vitamines D, faire quelques photos et retourner en fin de journée à la capitale, complètement requinqués !

Et vous, avez-vous déjà visité Bois-le-Roi ?
And you, have you ever visited Bois-le-Roi?

ENGLISH VERSION :

It was a four day weekend and I didn’t want to crowd with the Parisians who had driven to Normandy, so my boyfriend and I decided to go for a ride in the 77 region. I knew very little about this region of the Ile-de-France, and I was absolutely thrilled to go into this green area, which is perfect for fresh air and walking.

We walked for a few kilometers along the paths of the Seine and the forest of Bois-le-Roi. After a good hour’s walk, we took a break to eat a sandwich and set off again.

Once we arrived, we discovered a charming leisure center where we could lie down in the sun. Mister to take a nap and me to leaf through Le Cerf-Volant, my book of the moment. All this at the water’s edge and with our feet in the sand, we took advantage of the radiant weather to fill up on greenery and vitamin D, take a few pictures and return to the capital at the end of the day, completely refreshed!

FOOD PLACES TO BE

À LA COUPOLE

Le 21 mai dernier, nous avons eu le plaisir, ma famille et moi, de fêter l’anniversaire de ma maman dans ce fameux restaurant situé non loin de la gare Montparnasse : La Coupole. Célèbre enseigne de la gastronomie parisienne, j’ai découvert La Coupole en regardant le film La Boum avec Sophie Marceau. Elle y tournait une scène avec son arrière-grand-mère Poupette où elle commandait au serveur « un poulet aux girolles » et je dois dire que l’idée d’y emmener ma mère (qui est sans aucun doute le sosie de Sophie Marceau) et d’y commander un plat similaire m’enthousiasmait particulièrement !

Nous nous y sommes donc tous rendus pour un déjeuner prévu à 14h du à la forte affluence et avons tout d’abord commandé une boisson au bar pour trinquer au nouveau printemps de ma maman. Une fraîche infusion de thé vert à la menthe, au sirop de framboise, avec myrtilles et framboises fraîches pour part et j’étais parée pour le attaquer le déjeuner !

Et quel déjeuner… En entrée, fruits de mer à partager. Bulots et escargots pour ensuite passer aux plats de résistance. Des ravioles de homard pour papa, une entrecôte « Irish Cut » d’environ 400 grammes pour les plus gourmands et une fricassée de volaille aux morilles pour maman et moi. De quoi raviver nos papilles pour un bon moment !

Pour finir en douceur, nous avons profité d’un dessert composé de boules de glace pour les raisonnables, de profiteroles pour les adeptes du sucré et pour moi, mon irréductible crème brûlée, fidèle au poste et toujours là pour clôturer un repas en beauté.

Pour finir ce déjeuner gargantuesque, soufflage de bougies, visite du restaurant et distribution des cadeaux. Une après-midi en somme bien remplie pour toute la famille et le temps pour nous de choisir entre une sieste ou une marche digestive avant de revenir avec de nouvelles revues Places to Be à partager avec vous !

Et vous, connaissiez-vous La Coupole ?
And you, did you know about La Coupole?

ENGLISH VERSION :

On May 21st, my family and I had the pleasure to celebrate my mother’s birthday in this famous restaurant located near the Montparnasse train station: La Coupole. Famous sign of the Parisian gastronomy, I discovered La Coupole while watching the movie La Boum with Sophie Marceau. She was filming a scene with her great-grandmother Poupette where she ordered « a chicken with chanterelle mushrooms » from the waiter and I have to say that I was particularly excited about the idea of taking my mother (who is undoubtedly Sophie Marceau’s look-alike) there and ordering a similar dish!

So we all went there for a lunch scheduled at 2pm due to the high attendance and first ordered a drink at the bar to toast my mom’s new spring. A fresh infusion of green tea with mint, raspberry syrup, blueberries and fresh raspberries for part and I was ready to attack the lunch!

And what a lunch… For starters, seafood to share. Whelks and snails and then the main course. Lobster ravioli for dad, an « Irish Cut » entrecote of about 400 grams for the greediest and a fricassee of poultry with morels for mom and me. Enough to revive our taste buds for a good moment!

To finish in softness, we enjoyed a dessert composed of ice cream scoops for the reasonable ones, profiteroles for the sweet lovers and for me, my irreducible crème brûlée, faithful to the post and always there to close a meal in beauty.

To finish this gargantuan lunch, candle blowing, visit of the restaurant and distribution of gifts. All in all, a busy afternoon for the whole family and time for us to choose between a nap or a digestive walk before coming back with new Places to Be magazines to share with you!

IN MY LIFE MIND & SOUL

PROMENADE À SAINT-DENIS

Il y a très exactement un mois, mon amoureux et moi avons décidé de faire un tour dans Saint-Denis. Commune que je connaissais déjà après y avoir étudié à l’Université mais que je souhaitais découvrir davantage depuis mon emménagement l’an passé.

Nous sommes donc partis en vadrouille le temps d’une journée pour faire y faire un tour et profiter d’une journée ensoleillée.

Une parenthèse inattendue et bien méritée, ayant travaillé tout le samedi, profiter d’un moment en amoureux était sans aucun doute la meilleure alternative pour avoir le sentiment de vivre un semblant de weekend !

Nous avons d’abord visité la Basilique de Saint-Denis. Monument emblématique de la commune, je dois avouer qu’après avoir fait le tour de quelques églises ces derniers temps, celle-ci m’a plus qu’impressionnée.

La solennité de l’endroit et l’Histoire qui s’en dégage m’a conquise et il me tarde d’y retourner pour y visiter les cryptes où sont enterrés les premiers Rois de France.

Après avoir profité de notre patrimoine culturel, le moment était venue de se remplir la panse, nous avons donc fait place au patrimoine gastronomique. Après une salade bien fraîche pour Monsieur et un steak bien tartare pour moi, nous avons enchaîné avec un café et mon éternelle crème brûlée. Le tout à savourer sur une charmante place donnant sur la mairie et la basilique, une ambiance aux airs de vacances…

Une fois nos repas engloutis, quoi de mieux me direz-vous qu’une petite balade digestive ? Il suffisait de le demander, nous voilà sans transition embarquer pour le Musée d’Art et d’Histoire Paul Éluard où nous avons pu admirer quelques œuvres de Vincent Cardoso, jeune artiste sculpteur sorti tout droit des Beaux Arts de Paris.

Et pour finir en beauté, nous sommes passés devant ce magnifique monument jouxtant le musée. Avec ses colonnes et ses couleurs, j’ai eu l’envie d’immortaliser cette journée avec une petite photo. En bref, un programme mêlant culture et bonne bouffe, le cocktail idéal pour une journée réussie et recharger les batteries !

Et vous, avez-vous déjà visité Saint-Denis ?
What about you, have you ever visited Saint-Denis?

ENGLISH VERSION :

Exactly one month ago, my lover and I decided to go for a walk in Saint-Denis. I already knew this town after having studied at the University but I wanted to discover it more since I moved there last year.

So we went for a day trip to enjoy a sunny day.

An unexpected and well deserved break, having worked all Saturday, taking advantage of a moment in love was undoubtedly the best alternative to have the feeling of living a semblance of a weekend!

We first visited the Basilica of Saint-Denis. An emblematic monument of the town, I must admit that after having toured a few churches lately, this one more than impressed me.

The solemnity of the place and the history that comes out of it conquered me and I can’t wait to go back there to visit the crypts where the first Kings of France are buried.

After enjoying our cultural heritage, it was time to fill our bellies, so we made room for our gastronomic heritage. After a fresh salad for Monsieur and a steak tartare for me, we went on with a coffee and my eternal crème brûlée. All this to be enjoyed on a charming square overlooking the town hall and the basilica, an atmosphere with a vacation feel…

Once our meals are eaten, what could be better than a little digestive walk? We just had to ask for it, and without any transition we went to the Paul Éluard Museum of Art and History where we could admire some works of Vincent Cardoso, a young sculptor who graduated from the Beaux Arts of Paris.

And to finish in beauty, we passed in front of this magnificent monument next to the museum. With its columns and its colors, I wanted to immortalize this day with a small photo. In short, a program mixing culture and good food, the ideal cocktail for a successful day and recharge the batteries!

EN TÊTE À TÊTE IN MY LIFE

INÈS RELOOKING

C’est en faisant un tour sur Linked In que j’ai découvert le parcours d’Inès. En feuilletant ses publications, j’en ai appris un peu plus sur son métier? ses aspirations et j’ai cherché à en savoir davantage. La rubrique « En tête à tête » est un endroit dédié aux personnes entreprenantes qui ont osé se lancer dans une activité qui n’était pas forcément toute tracée pour elles.

Ces parcours de vie professionnelle sont, à chaque nouvelle rencontre, une bouffée d’air pour moi et j’espère de tout cœur qu’ils le seront aussi pour vous. Bonne lecture…

Inès est devenue cheffe de sa propre entreprise il y a un an. Passionnée de mode, elle a décidé de se lancer dans l’accompagnement d’hommes et de femmes en quête de style et d’une identité vestimentaire qui leur est propre.

À l’aide de son expertise et de rendez-vous variés, Inès se tient à la disposition de ses clients pour les aider à trouver l’image qui leur ressemble.

– LE TÊTE À TÊTE –

  • Comment t’est venue l’envie de monter ton entreprise de relooking ?

Cela a toujours été un rêve secret. J’ai toujours été passionnée par la mode et la beauté et j’adorais mon métier de conseil auprès de clients en boutique. J’ai malheureusement perdu mon emploi d’adjointe de magasin durant le Covid. C’était peut-être le signe qu’il me fallait pour réaliser mon rêve ! J’ai donc décidé de mettre à profit les confinements pour monter petit à petit mon projet (formation certifiée, création de mon identité visuelle, du site internet, étude du business plan, etc.). Puis j’ai finalement eu le plaisir de commencer officiellement cette aventure en mai 2021 !

  • Parle-nous de ta semaine type ?

En général, le lundi est réservé à l’administratif (comptabilité, préparation des livrets personnalisés de mes clients, posts réseaux sociaux) afin de commencer la semaine sereinement et en l’organisant correctement. 

Ensuite, entre le mardi et le vendredi j’ai plusieurs rendez-vous différents :

  • 2 à 3 cours par semaine pour des formations de chargés d’accueil où je propose deux modules de formations comprenant le conseil en image (savoir se sublimer et connaître les codes de l’image dans leur métier) et sur la confiance et l’estime de soi en entreprise.
  • 1 à 2 rendez-vous avec des clients qui comprend un accompagnement individuel centré sur la beauté et/ou l’habillement.
  • 1 atelier par mois pour l’association Force Femmes ou j’interviens bénévolement dans la réinsertion dans le milieu professionnel de femmes de plus de 45 ans.

Puis le samedi, j’ai toujours au moins un rendez-vous client et le plus souvent des ateliers en groupe entre copines.

Le dimanche est ma journée 100% repos pour prendre le temps de recharger les batteries.

  • Quelles sont les demandes qui reviennent le plus souvent dans ton activité ?

Le besoin qui revient le plus de la part de mes clients est d’arriver à connaître leur propre style. Il y a tellement de choix au niveau des vêtements et la montée des réseaux sociaux fait qu’on se retrouve face à des créations de look sans arrêt ! On peut vite avoir des difficultés à identifier ce qui nous ressemble réellement. Beaucoup de nos choix sont aussi faits pour être accepté par la société et donc « faire plaisir » aux autres. L’objectif est donc d’y voir plus clair et surtout que leur image leur ressemble à 100% pour eux et non pour autrui.

  • Quelle est l’expérience qui t’a le plus marqué depuis que tu as lancé ton activité ?

Les expériences qui m’ont le plus marqué sont liées aux ateliers que j’anime bénévolement pour l’association Force Femmes. J’ai la chance de rencontrer des femmes extraordinaires durant ces journées et surtout de vivre des échanges pleins de bienveillance. Une vrai pause dans leur recherche d’emploi ou dans la création de leur entreprise qui leur permettent de se ressourcer et de se retrouver surtout. Pour beaucoup, elles n’ont pas les moyens ou même l’envie à ce moment de leur vie de s’occuper de leur image … Pourtant elles ressortent avec un sourire, une motivation et surtout une meilleure compréhension d’elles-mêmes. C’est la meilleure des victoires pour moi, surtout quand je vois leur évolution par la suite !

  • Qu’est-ce qui est le plus difficile dans ton métier ?

Je dirais la solitude par moment. Oui, je vois régulièrement des clients et des élèves mais je gère seule mon entreprise donc cela peut parfois m’enfermer dans une sorte d’isolement. J’ai la chance d’avoir une famille et des amis très présents, qui me soutiennent beaucoup. Et depuis que j’ai lancé mon entreprise, ‘ai fait de belles rencontres aussi avec d’autres entrepreneuses (conseillères en image mais aussi dans d’autres secteurs d’activités) qui me comprennent et avec qui je peux échanger sur ma vie professionnelle.

  • Est-ce que tu gardes le contact à la suite d’une collaboration avec un client ?

Oh oui ! J’adore voir l’évolution de mes clients. Après chaque accompagnement, je reste disponible pour toutes questions ou hésitations. Après le travail fait ensemble sur 2 à 3 journées, il y a encore des  doutes qui persistent et c’est normal. Je reste donc en soutien, le temps pour eux de prendre confiance petit à petit. C’est un vrai plus pour eux car je les rassure dans leurs choix jusqu’à ce qu’ils arrivent à voler de leur propres ailes. J’adore quand ils m’envoient des photos pour me dire : « Regarde Inès, j’ai tout bon grâce à toi et j’ai créé le look tout seul ! ». Ce sont mes petites victoires du quotidien qui changent leur vie.

  • Est-ce que ça t’est déjà arrivé de t’inspirer de tes relookings pour ta propre garde-robe ?

Bien sûr ! Combien de fois j’ai craqué pour une tenue en la créant pour une cliente. Mes clients m’inspirent beaucoup et me font évoluer aussi dans mes envies vestimentaires. Cela m’ouvre de nouvelles portes et créé chez moi de nouvelles envies. Notre style évolue dans le temps et forcément chaque expérience vécue avec eux me fait évoluer aussi. Je l’ai bien vu en une année, mes looks ont beaucoup évolué car devenir conseillère en image à mon compte m’a apporté de nouvelles compétences. Ces expériences m’ont donné envie de mettre en avant une autre facette de ma personnalité via mon image.

  • Quels sont tes projets à venir ?

Quand on est auto entrepreneur, on a tendance à oublier de faire des pauses. Mon premier projet est de prendre quelques jours de vacances pour recharger les batteries car j’en ressens le besoin. Pour la rentrée, je souhaite mettre plus en avant mon nouvel accompagnement à destination des adolescents. J’ai eu la chance cette année de faire 3 ateliers pour les ados dans le cadre des ateliers « Manger mieux, bouger plus » pour le département du Val-de-Marne et cela m’a conforté dans l’envie d’accompagner ce public qui a souvent une relation difficile avec son image. L’objectif est qu’ils se connaissent mieux et qu’ils se réconcilient avec leur image. Et bien sûr, continuer à accompagner encore plus de personnes afin qu’elles reprennent confiance en leur image, former encore plus d’étudiants et animer de nouveaux ateliers pour les adolescents du Val-de-Marne.

– DÉCOUVRIR INÈS BIDART –

Website : www.ines-relooking.com

Instagram : @ines.relooking

Facebook : Inès relooking

Linked In : Inès Bidart

BEAUTY ROUTINES TRENDS

MA ROUTINE THE ORDINARY

J’avais entendu de nombreux et excellents retours au sujet des produits The Ordinary. Il y a bientôt deux mois, j’ai décidé de me lancer et me procurer quelques best-sellers de la gamme pour les essayer à mon tour et vous en faire une revue complète et détaillée.

J’ai donc choisi d’acheter trois produits bien distincts pour avoir un aperçu global de ce que la marque proposait comme forme de soins pour la peau.

J’ai tout d’abord noté que l’Acide Azélaïc avait considérablement asséché ma peau dès la première application. Des rougeurs et zones de sécheresse sont apparues au centre de mon visage, mais également sur le front et le menton, provoquant de violentes démangeaisons au niveau de ma mâchoire. Après en avoir discuté avec des personnes ayant été conquises par ce produit, j’en suis finalement arrivée à la conclusion que cette formule convenait parfaitement aux peaux plus grasses, nécessitant sûrement une régulation de sébum.

Personnellement, au fil des années, j’ai constaté que ma peau était passée de ce stade à celui de peau plus sensible, voire même sèche durant la période hivernale. Raison pour laquelle je ne manque pas de faire régulièrement des cataplasme de crème le soir pour m’assurer que ma peau ne manque jamais d’hydratation.

J’ai donc choisi d’acheter trois produits bien distincts pour avoir un aperçu global de ce que la marque proposait comme forme de soins pour la peau.

Je suis ensuite passée à la crème hydratante qui, je dois l’avouer, a soulagé ma peau de toutes ces rougeurs suite à l’application du premier produit. Sans pour autant lisser le grain de ma peau de manière significative, je dois reconnaître que la texture à la fois riche et légère est un bonheur à appliquer quotidiennement !

Et pour finir, j’utilise le masque à l’Acide Salicylique que j’applique avec parcimonie et occasionnellement pour éviter de trop solliciter ma peau. Je reste encore assez mitigée sur ce dernier produit qui, pour le moment, ne m’a pas apporté de changements notables.

Pour résumer, The Ordinary est une enseigne pleine de promesses mais qui pour ma part n’a pas encore fait ses preuves… affaire à suivre !

Et vous, quels sont vos produits préférés chez The Ordinary ?
And you, what are your favorite products from The Ordinary?

ENGLISH VERSION :

I had heard many great reviews about The Ordinary products. Almost two months ago, I decided to take the plunge and get a few of the best-sellers from the line to try them out for myself and give you a full and detailed review.

So I chose to buy three separate products to get an overall view of what the brand was offering in terms of skin care.

I first noticed that the Azelaic Acid dried out my skin considerably after the first application. Redness and dryness appeared in the center of my face, but also on my forehead and chin, causing severe itching on my jawline. After talking to other people who had been won over by this product, I finally came to the conclusion that this formula was perfectly suited to more oily skin, which surely needs sebum regulation.

Personally, over the years, I have noticed that my skin has gone from this stage to that of more sensitive skin, even dry skin during the winter period. This is why I regularly apply a cream poultice at night to make sure my skin never lacks moisture.

So, I chose to purchase three very distinct products to get a comprehensive look at what the brand offered in the way of skin care.

I then moved on to the moisturizer, which I have to admit, relieved my skin of all that redness after applying the first product. Without smoothing the texture of my skin significantly, I must admit that the texture is both rich and light and is a joy to apply daily!

Finally, I use the Salicylic Acid mask, which I apply sparingly and occasionally to avoid overtaxing my skin. I still have mixed feelings about this last product which, for the moment, has not brought me any notable changes.

To sum up, The Ordinary is a brand full of promises but for my part, it has not yet proven itself… to be continued!

PLACES TO BE

AU CAFÉ DES 2 MOULINS

Dans la liste non exhaustive des adresses à visiter absolument, j’ai nommé le Café des 2 Moulins qui n’est autre que le décor du célèbre film Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain.

Dans une ambiance franchouillarde, nous avons dégusté en amoureux un bon déjeuner assis à la terrasse donnant sur la rue Lepic et son effervescence du samedi après-midi.

Nous en avons également profité pour faire un tour à l’intérieur du café, resté dans son jus depuis la sortie du film en 2001 et arborant fièrement un portrait de l’héroïne en plein milieu de la pièce. Un décor rétro à souhait qui me rappelle les vieux bistros dans lesquels j’accompagnais ma grand-mère pour y siroter une grenadine.

Notre copieux repas fut conclus pour ma part avec l’éternelle et indétrônable crème brûlée pour terminer sur une note douce et sucrée.

La combinaison du temps idyllique, du service et de l’ambiance du quartier nous a laissé un merveilleux souvenir et je ne peux que vous recommander d’aller y faire un tour pour vous offrir, vous aussi, une expérience gustative à la sauce Amélie Poulain.

Connaissiez-vous le Café des 2 Moulins ?
Did you know the Café des 2 Moulins?

ENGLISH VERSION :

In the non-exhaustive list of must-visit addresses, I named the Café des 2 Moulins, which is none other than the setting of the famous film Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain.

In a franchouillarde atmosphere, we enjoyed a good lunch sitting on the terrace overlooking the Rue Lepic and its Saturday afternoon bustle.

We also took the opportunity to have a look inside the café, which has remained untouched since the release of the film in 2001 and proudly displays a portrait of the heroine in the middle of the room. A retro decor that reminds me of the old bistros where I used to go with my grandmother to sip a grenadine.

Our copious meal was concluded for my part with the eternal and indestructible crème brûlée to finish on a sweet note.

The combination of the idyllic weather, the service and the atmosphere of the neighbourhood left us with a wonderful memory and I can only recommend that you go there to treat yourself to an Amélie Poulain-style taste experience.

PLACES TO BE

AU CAFÉ DE FLORE

Comme toute blogueuse chevronnée qui se respecte, je me devais de vous écrire une revue détaillée et en images sur cette adresse que toutes les Instagrameuses s’arrachent dès leur arrivée à Paris, j’ai nommé le Café de Flore.

Adresse célébrissime et historique de la capitale, ce fût non sans émotion (et une bonne demi-heure d’attente) que nous nous installions, avec ma cousine, à une terrasse ensoleillée du mois d’avril pour y commander un succulent goûter.

Après avoir essayé le club sandwich, je me suis laissée tenter par une crème brûlée qui fût, sans conteste, la meilleure que j’ai mangé jusqu’ici, le tout arrosé d’un délicieux thé glacé bien frais.

Après nous être goinfrées et régalées, une petite visite des lieux fît office de balade digestive. Le décor rétro et old school nous fît passer dans un univers presque parallèle et coupé du temps. Une parenthèse enchantée dans le vieux Paris des années vingt.

On y découvrît des objets insolites, la légendaire vaisselle au nom de Flore et des œuvres retraçant la gloire d’hier et d’aujourd’hui de ce café mythique qui fera toujours partie du patrimoine culturel et gastronomique de Paris.

Avez-vous déjà mangé au Café de Flore ?
Have you ever eaten at Café de Flore?

ENGLISH VERSION :

Like any self-respecting experienced blogger, I had to write a detailed and pictorial review of the Café de Flore, an address that all Instagrammers snatch up when they arrive in Paris.

A famous and historic address in the capital, it was not without emotion (and a good half hour of waiting) that we settled down, with my cousin, on a sunny terrace in April to order a succulent snack.

After trying the club sandwich, I was tempted by a crème brûlée which was, without a doubt, the best I’ve eaten so far, all washed down with a delicious chilled iced tea.

After we had eaten and enjoyed ourselves, a little visit of the place was a good way to digest. The retro and old school décor took us into an almost parallel universe, cut off from time. An enchanted interlude in the old Paris of the twenties.

We discovered unusual objects, the legendary tableware with the name of Flore and works of art recalling the past and present glory of this mythical café which will always be part of the cultural and gastronomic heritage of Paris.
DAILY LOOKS TRENDS

DAILY LOOKS – JUNE 2022

June 1, 2022

GILET/CARDIGAN : H&M
ROBE/DRESS : Monoprix
CHAUSSURES/SHOES : Le Lissier
SAC/BAG : Longchamp

June 2, 2022

GILET/CARDIGAN : Uniqlo
ROBE/DRESS : Gal Meets Glam (Vinted)
CHAUSSURES/SHOES : Stan Smith

June 3, 2022

HAUT/TOP : Monoprix
PANTALON/TROUSERS : Monoprix

CHAUSSURES/SHOES : Nike (Vinted)

 

June 4, 2022

HAUT/TOP : Sœur (récup’)
PANTALON/TROUSERS : Zara
CHAUSSURES/SHOES : André

June 6, 2022

VESTE/JACKET : Mango
ROBE/DRESS : Sézane (Vinted)
CHAUSSURES/SHOES : Chanel (Vinted)

June 7, 2022

GILET/CARDIGAN : Zara
ROBE/DRESS : Gal Meets Glam (Vinted)
CHAUSSURES/SHOES : Veja

June 9, 2022

ROBE/DRESS : Uniqlo
CHAUSSURES/SHOES : Mango

June 10, 2022

T-SHIRT : H&M
HAUT/TOP : Voile Bleue
JUPE/SKIRT : Monoprix
CHAUSSURES/SHOES : Veja

June 11, 2022

ROBE/DRESS : Uniqlo
CHAUSSURES/SHOES : Pedro Miralles

June 13, 2022

ROBE/DRESS : Gal Meets Glam (Vinted)
CHAUSSURES/SHOES : Jonak
SAC/BAG : Lancel (Vinted)

June 14, 2022

VESTE/JACKET : Mango
ROBE/DRESS : Amazon Fashion
CHAUSSURES/SHOES : Mellow Yellow (Vinted)
SAC/BAG : Longchamp

June 15, 2022

ROBE/DRESS : Uniqlo
CHAUSSURES/SHOES : Chanel (Vinted)
SAC/BAG : Longchamp

June 16, 2022

ROBE/DRESS : H&M
CHAUSSURES/SHOES : Monoprix
SAC/BAG : Longchamp

June 17, 2022

ROBE/DRESS : Amazon Fashion
CHAUSSURES/SHOES : Chanel (Vinted)

June 18, 2022

ROBE/DRESS : H&M
CHAUSSURES/SHOES : Monoprix

June 20, 2022

PANTALON/TROUSERS : Monoprix
CHAUSSURES/SHOES : Veja
SAC/BAG : Herschel

June 23, 2022

ROBE/DRESS : Mango (outlet)

 

June 26, 2022

ROBE/DRESS : Gal Meets Glam (Vinted)

 

June 28, 2022

VESTE/JACKET : Mango
ROBE/DRESS : Promod
CHAUSSURES/SHOES : Chanel
SAC/BAG : Lancel

June 29, 2022

HAUT/TOP : Voile Bleue
ROBE/DRESS : Uniqlo
CHAUSSURES/SHOES : Le Lissier
SAC/BAG : Lancel

PLACES TO BE

AU FRATELLINI CAFFÈ

Pour cette nouvelle revue culinaire, je voulais vous partager une adresse maintes fois fréquentée et ce depuis de nombreuses années. Le Fratellini Caffè est mon endroit favori, idéal pour se requinquer après une session shopping ou un moment entre copines.

Dans un décor semblable à celui d’une brasserie new yorkaise, une ambiance confortable et des assiettes généreusement garnies, nous profitons d’un repas copieux et bien présenté. Toujours fidèle à mes Perla di Bufala, j’ai savouré ces petites pâtes farcies à la mozzarella accompagnée d’une sauce à base de crème et de tomates et de quelques feuilles de basilic.

Et lorsqu’il me prend l’envie de faire des infidélités mon plat préféré, je jette mon dévolu sur la pizza à la truffe. Un enchantement pour les papilles et un réconfort pour l’estomac.

Et pour clôturer le tout et finir sur une note sucrée, on s’offre une petite douceur avec profiteroles et coupe de chantilly. Après un après-midi bien animé par notre Promenade à Montmartre, la journée se termine en beauté sous les lumières tamisées de mon petit QG.

Et vous, quelle est votre pizza préférée ?
What is your favourite pizza?

ENGLISH VERSION :

For this new culinary review, I wanted to share with you an address that I have visited many times and for many years. The Fratellini Caffè is my favourite place, ideal for a pick-me-up after a shopping session or a moment with friends.

In a decor similar to that of a New York brasserie, a comfortable atmosphere and generously garnished plates, we enjoy a hearty and well presented meal. Always faithful to my Perla di Bufala, I savoured this small pasta stuffed with mozzarella accompanied by a cream and tomato based sauce and some basil leaves.

And when I feel like making infidelities to my favourite dish, I set my sights on the truffle pizza. A delight for the taste buds and a comfort for the stomach.

And to finish on a sweet note, we treat ourselves to a little sweetness with profiteroles and a cup of whipped cream. After a lively afternoon of walking in Montmartre, the day ends in beauty under the subdued lights of my little HQ.

IN MY LIFE MIND & SOUL

ZOULLI ART & GRÉVIN

Au mois d’avril, nous avons eu l’occasion de nous rendre à l’exposition de Zoulli Art au Musée Grévin. À l’occasion d’un vernissage haut en couleur, nous avons découvert son travail à travers une déambulation dans l’établissement regroupant le plus de stars au mètre carré.

Exposées dans une salle au sol à damier, les œuvres de Zoulli Art ont coloré les allées du musée. De Simone Veil à Lady Gaga, les célébrités et têtes connues du monde entier se succèdent dans un tourbillon de pigments vifs et joyeux, qui nous rappelle étrangement l’esprit pop d’Andy Warhol.

Après avoir arpenté les coins et recoins de la salle, Zoulli Art nous livre son travail cette fois en live lors d’une performance en musique où nous découvrons alors ses portraits hauts en couleurs.

Sous le regard royal d’Élisabeth II, nous quittons le palais de la cire et repartons avec un regard neuf sur la peinture d’aujourd’hui.

ENGLISH VERSION :

In April, we had the opportunity to visit the Zoulli Art exhibition at the Musée Grévin. On the occasion of a colourful opening, we discovered his work through a stroll in the establishment with the most stars per square meter.

Exhibited in a room with a chequered floor, Zoulli Art’s works coloured the museum’s aisles. From Simone Veil to Lady Gaga, celebrities and famous faces from all over the world follow one another in a whirlwind of bright and cheerful pigments, strangely reminiscent of Andy Warhol’s pop spirit.

After wandering around the room, Zoulli Art delivers his work live during a musical performance where we discover his colourful portraits.

Under the royal gaze of Elizabeth II, we leave the wax palace and leave with a fresh look at today’s painting.