Affichage de 3 Résultat(s)
IN MY LIFE MIND & SOUL

JOURNAL DE BORD #3

Quelle semaine ! Dans le précédent épisode de mon journal de bord, je vous racontais ma découverte du château de Colpach qui avait été notre décor pour les quinze premiers jours de tournage.

Mais cette fois-ci, nous avons eu deux décors en une semaine ce qui impliquait, vous vous en doutez, une organisation de folie. Lundi, nous avons eu un planning chargé car nous n’avions le décor que pour la journée. Il fallait faire vite et garder un œil sur la montre. Nous tournions dans la cave d’une maison inhabitée avec une dizaine de figurants, nous devions donc être particulièrement exigeants sur les règles sanitaires.
N’ayant pas de bureau de production à proximité du set, nous nous sommes installé un petit coin dans la cantine où les plats en sauces ont défilé pendant l’heure du déjeuner.


What a week! In the previous episode of my diary, I told you about my discovery of the Colpach castle which had been our set for the first fifteen days of shooting.

But this time, we had two sets in one week, which, as you can imagine, involved a crazy organization. On Monday, we had a busy schedule because we only had the set for the day. We had to be quick and keep an eye on the watch. We were shooting in the cellar of an uninhabited house with about ten extras, so we had to be particularly demanding about the sanitary rules.
Not having a production office near the set, we set up a small corner in the canteen where the sauce dishes paraded during lunchtime.

Comme dans les précédents chapitres de mon journal de bord, je ne peux malheureusement pas partager avec vous les photos du décor mais je peux en revanche vous montrer un aperçu des environs.


As in the previous chapters of my logbook, I can unfortunately not share with you the pictures of the scenery but I can show you an overview of the surroundings.

Une fois cette première journée passée, je suis retournée au bureau de production mardi et mercredi pour assister aux essayages costumes et coiffures des derniers figurants. Et le jeudi suivant, j’ai rejoint à nouveau l’équipe sur le dernier décor de la semaine : l’ancienne usine d’Arcelor Mittal.
Nous avions installé sur les lieux un espace de restauration chauffé avec des séparations dignes d’un parloir pour préserver au mieux les distances de sécurité.


Once that first day was over, I returned to the production office on Tuesday and Wednesday to watch the last extras try on their costumes and hairstyles. And the following Thursday, I joined the team again on the last set of the week: the former Arcelor Mittal factory.
We had set up a heated catering area on the site with partitions worthy of a parlor to preserve safety distances as much as possible.

Dans le ventre de l’usine, j’ai découvert d’anciens décors utilisés pour une autre production : deux maisonnettes en plâtres comprenant plusieurs pièces. Et j’ai été obligée d’admettre qu’elles étaient plus spacieuses que mon propre appartement.


In the belly of the factory, I discovered old decors used for another production: two plaster houses with several pieces. And I was forced to admit that they were more spacious than my own apartment.

Les images parleront d’elles-mêmes mais me retrouver dans ce noyau de la sidérurgie m’a bouleversée. L’usine a été abandonnée il y a de nombreuses années à cause d’une structure infestée par l’amiante et en visitant les lieux, on croirait voir un décor post-apocalyptique. Certains bureaux sont encore équipés de mobilier, de lampes et les tiroirs sont pour certains remplis de papiers, comme si la vie s’était arrêtée et l’humanité volatilisée du jour au lendemain.

L’équipe technique en a donc profité pour annexer les lieux et y installer son matériel avant de commencer à tourner.


The images will speak for themselves, but finding myself in this core of the steel industry has upset me. The factory was abandoned many years ago because of an asbestos-infested structure and a visit to the site makes you feel like you’re in a post-apocalyptic setting. Some offices are still equipped with furniture, lamps and drawers are for some filled with papers, as if life had stopped and humanity vanished overnight.

The technical team therefore took the opportunity to annex the premises and install its equipment before starting shooting.

La sensation de tourner dans un décor de cette envergure est indescriptible. C’est à la fois angoissant et fascinant. Et bien que tout cet espace ait glorieusement servi le film, constater ce que l’Homme laisse derrière lui est assez préoccupant pour l’environnement.

Chaque jour, des ouvriers viennent brûler l’usine morceau par morceau, pour ne pas répandre un nuage d’amiante trop important. Les voir à l’œuvre, perdus au milieu de ce desert industriel, donne l’impression que le temps et la vie ont été suspendus.


The feeling of shooting in a set of this scale is indescribable. It is both frightening and fascinating. And although all this space has served the film gloriously, seeing what Man leaves behind is quite worrying for the environment.

Every day, workers come to burn the factory piece by piece, so as not to spread too much asbestos. Seeing them at work, lost in the middle of this industrial desert, gives the impression that time and life have been suspended.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à commenter et à le partager autour de vous !

If you liked this article, don’t hesitate to comment and share it around you!

IN MY LIFE MIND & SOUL

JOURNAL DE BORD #2

Chers amis, me voilà de retour après deux semaines d’absence. Pour ceux qui n’auraient pas suivi, le serveur qui hébergeait Paris my Dear n’a pas été très coopératif ces dix derniers jours, c’est pourquoi je n’ai pas pu partager avec vous mon second épisode du Journal de Bord.

Mais maintenant que tout est en ordre, je peux enfin me rasseoir à mon clavier pour vous raconter mes dernières aventures !

 

Dear friends, here I am back after two weeks of absence. For those who would not have followed, the server that hosted Paris my Dear has not been very cooperative these last ten days, that’s why I could not share with you my second episode of the Journal de Bord.

But now that everything is in order, I can finally sit back down at my keyboard to tell you about my latest adventures!

Ces quinze derniers jours ont été riches en apprentissage. J’ai eu la joie de quitter le bureau de production, où j’avais travaillé la première semaine sur les essayages coiffures et costumes des figurants, pour passer quelques jours en pleine nature, sur le plateau du tournage qui se déroulait au château de Colpach. Un seul mot d’ordre : bien lever les pieds pour ne pas s’emmêler dans les kilomètres de câbles utilisés pour le set.

These last two weeks have been rich in learning. I had the joy of leaving the production office, where I had worked the first week on the fitting of the extras’ hairstyles and costumes, to spend a few days in the middle of nature, on the set of the filming that was taking place at the castle of Colpach. One watchword: keep your feet up so you don’t get tangled in the miles of cables used for the set.

En bref : réveil à 4h30 pour être à 6h sur le set et commencer à tourner à 8h. Les journées auraient pu paraître longues mais le rythme était tellement intense que je n’ai pas vu passer le temps.

Vous connaissez mon amour pour la nourriture, impossible pour moi de manquer la pause petit-déjeuner de 10h. Après un café bien noir et une bonne dose de sucre chaque matin, nous avions rendez-vous dans un ancien théâtre situé juste à côté du plateau pour faire le plein d’œufs brouillés au bacon et enchaîner ensuite avec l’accueil des figurants pour les installer au HMC (Habillage – Maquillage – Coiffure).


In short: wake up at 4:30am to be at 6am on the set and start shooting at 8am. The days might have seemed long but the rhythm was so intense that I didn’t see the time go by.

You know my love for food, it was impossible for me to miss the 10am breakfast break. After a black coffee and a good dose of sugar every morning, we had an appointment in an old theater located right next to the set to fill up with scrambled eggs with bacon and then follow with the reception of the extras to install them at the HMC (Dressing – Makeup – Hairdressing).

Comme je l’avais évoqué dans mon précédent article, dans un soucis de confidentialité, je ne peux malheureusement pas partager avec vous les décors et costumes en détail. J’en ai malgré tout profité pour vous faire quelques petits clichés de différentes pièces, dont certaines utilisées notamment pour le tournage.

J’espère que ces quelques nouvelles vous auront plu. J’ai hâte de vous en raconter davantage la semaine prochaine…


As I mentioned in my previous article, for confidentiality reasons, I unfortunately cannot share with you the sets and costumes in detail. Nevertheless, I took the opportunity to take a few shots of different pieces, some of which were used during the shooting.

I hope that you will have liked these few news. I look forward to telling you more next week…

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager !

Did you like this article? Feel free to share it!

IN MY LIFE MIND & SOUL

JOURNAL DE BORD #1

Je vous en avais parlé la semaine passée en story sur Instagram, je suis partie dimanche dernier pour le tournage d’un long-métrage. Une petite fée et amie de longue date m’a proposé cette opportunité incroyable qu’il m’était impossible de refuser. Ça n’était absolument pas prévu mais dans la conjoncture actuelle, la perspective de me retrouver sur un tournage de cette envergure après plusieurs mois loin des plateaux de cinéma me mettait considérablement en joie !


I told you about it last week in a story on Instagram, I left last Sunday for the shooting of a feature film. A little fairy and long-time friend offered me this incredible opportunity that I couldn’t refuse. It wasn’t at all planned but in the current economic situation, the prospect of finding myself on a shoot of this scale after several months away from the movie sets made me very happy!

Si je ne vous en ai pas parlé avant, c’est parce que, moi-même, je ne m’attendais à pas à partir aussi vite. En effet, on m’a parlé du tournage le jeudi 28 au soir et le dimanche suivant, je montais dans le TGV qui allait m’emmener tout droit vers le Luxembourg.

Si dans un soucis de confidentialité, je ne peux malheureusement pas vous dévoiler le titre, l’histoire et la distribution du film, je peux en revanche partager les quelques photos qui ont illustré  cette première semaine.

Pour vous faire un rapide topo, les conditions de tournage actuelles sont très strictes et nécessitent une vigilance et un suivi accrus. J’ai rejoint l’équipe luxembourgeoise pour assurer la gestion de l’hygiène et des règles sanitaires liées au Covid. C’est un post qui évidemment n’existait pas avant la crise mais qui a été créé pour que les tournages puissent être maintenus. C’est une corde de plus à mon arc, après avoir tenu les postes de comédienne, réalisatrice, assistante réalisateur, scripte, costumière et maquilleuse !



If I didn’t tell you about it before, it’s because I myself didn’t expect to leave so quickly. In fact, I was told about the shooting on Thursday evening, 28th and the following Sunday, I got on the TGV that was going to take me straight to Luxembourg.

If, for reasons of confidentiality, I can unfortunately not reveal the title, the story and the distribution of the film, I can however share the few photos that illustrated this first week.

To give you a quick overview, the current shooting conditions are very strict and require increased vigilance and monitoring. I joined the Luxembourg team to ensure the management of the hygiene and sanitary rules related to Covid. This is a post which obviously did not exist before the crisis but which was created so that filming could be maintained. It’s one more string to my bow, after having held the positions of actress, director, assistant director, scriptwriter, costume designer and make-up artist!

Au Luxembourg, si les règles sanitaires ne sont pas respectées, vous pouvez être sûrs que votre tournage sera annulé. Je m’explique. Concernant notre film, nous avons beaucoup de monde à gérer entre les acteurs principaux et secondaires, l’équipe technique et les figurants. Alors pour que tout se passe dans les meilleures conditions, nous devons nous assurer que les mesures sanitaires soient respectées. Ce qui implique : d’effectuer un test PCR par personne chaque semaine, le port du masque obligatoire, la désinfection quotidienne et régulière des lieux de tournage et du matériel (caméra, perches son, maquillage et j’en passe).

Ce projet est une collaboration germano-luxembourgeoise, ce qui implique un travail d’organisation de longue haleine car deux productions et donc une double équipe parlant, allemand, français, luxembourgeois et anglais. C’est la première fois que je me retrouve sur un projet de cette taille et je suis aux anges de pouvoir vivre cette expérience dans une période aussi compliquée (notamment dans le monde de l’audiovisuel et de la culture en général).


In Luxembourg, if the sanitary rules are not respected, you can be sure that your shooting will be cancelled. Let me explain. Concerning our film, we have a lot of people to manage between the main and secondary actors, the technical team and the extras. So for everything to happen in the best conditions, we have to make sure that sanitary measures are respected. This implies: a PCR test per person every week, the wearing of a mask, daily and regular disinfection of the filming location and equipment (camera, sound booms, make-up, etc.).

This project is a German-Luxembourgish collaboration, which implies a long term organizational work because two productions and thus a double team speaking German, French, Luxembourgish and English. This is the first time I have been involved in a project of this size and I am overjoyed to be able to live this experience in such a complicated period (especially in the world of audiovisual and culture in general).

J’ai démarré la semaine lundi après-midi et découvert le « bureau » ou plutôt le hangar où les magiciens de la déco ont fait un travail remarquable. C’est ici que nous avons fait la prépa de tournage, juste à côté de leurs trouvailles et petits trésors qui, une fois installés sur le plateau, donneront au décor une allure rétro des années 40. Il y en avait partout ! Des banquettes aux canapés, en passant par les lampes et la baignoire. On avait l’impression d’avoir remonté le temps.


I started the week on Monday afternoon and discovered the « office » or rather the hangar where the decorating magicians did a remarkable job. This is where we did the pre-shooting preparation, right next to their finds and little treasures which, once installed on the set, will give the set a retro look of the 40s. They were everywhere! From the benches to the sofas, from the lamps to the bathtub. It felt like we had gone back in time.

Une fois le début de semaine passé, nous sommes allés dans les bureau de Filmland, le petit Hollywood luxembourgeois, où j’ai pu discuter avec l’équipe de l’élaboration de maquettes pour le cinéma.

Nous y avons également fait un repérage des postes à pourvoir en matériel. Par exemple, les maquilleuses ont communiqué une liste d’équipement à fournir : masques, gants, lingettes, sprays de surfaces désinfectants, gel hydro alcoolique, mouchoirs et nappes jetables. Tout ça pour ne prendre aucun risque lors des fittings (essayages costumes et maquillage) et de la préparation des acteurs et figurants.



Early last week, we went to the offices of Filmland, Luxembourg’s little Hollywood company, where I was able to discuss with the team the development of models for the cinema.

There we also did a scouting of the equipment vacancies. For example, the make-up artists provided a list of equipment to be provided: masks, gloves, wipes, disinfectant surface sprays, hydro-alcoholic gel, tissues and disposable tablecloths. All of this is to ensure that no risks are taken during fittings (costume fittings and make-up) and the preparation of actors and extras.

Vous l’aurez compris, cette semaine de préparation fut riche en émotions ! Je suis absolument ravie d’avoir saisi cette chance de partir dans un autre pays pour y découvrir d’autres méthodes de travail et faire de nouvelles rencontres. La semaine qui arrive s’annonce chargée, c’est le début du tournage alors j’espère pouvoir partager avec vous les aventures à venir et d’ici là vous trouverez quelques petits aperçus sur Instagram.


You will have understood it, this week of preparation was rich in emotions! I am absolutely delighted to have taken this opportunity to go to another country to discover other working methods and meet new people. The coming week promises to be busy, it’s the beginning of the shooting so I hope to be able to share with you the adventures to come and until then you will find some small glimpses on Instagram.

J’espère que cet article vous a plu.
Si c’est le cas, n’hésitez pas à le partager !

I hope you enjoyed this article.
If you did, feel free to share it!