Site Loader

En juin dernier, nous fêtions avec Monsieur notre premier anniversaire. Celui de notre rencontre, de notre premier rendez-vous mais aussi celui d’une longue liste de conversations passionnantes qui, depuis, ne cesse de s’allonger.

Et pour célébrer cette première année de bonheur à deux, quoi de mieux que de passer la soirée à discuter, attablés à une adresse de qualité : chez BMK Paris Bamako !

C’était la première fois que je découvrais la cuisine sénégalaise et j’ai été plus que préparée à cette soirée. Monsieur m’avait recommandé de manger léger le midi pour être sûre d’avoir “de la place” pour le dîner. Et je dois avouer que ses paroles pleines de sagesses m’ont rendu un bien grand service.

Après avoir goûté au jus de bissap et aux délicieuses bananes plantain, Monsieur a opté pour le traditionnel poulet yassa et j’ai, quant à moi, jeté mon dévolu sur un mafé incroyable, comparable à nul autre (évidemment puisque c’était le premier que je mangeais de ma vie, merci Lisa !) et que j’ai essayé de terminer malgré la quantité gargantuesque que contenait cette assiette.

Cela ne m’a évidemment pas empêché de goûter ce poulet braisé qui, je l’avais remarqué, me faisait de l’œil depuis le début de la soirée. Et je dois dire que cela m’a bien changé du classique poulet rôti du dimanche qui avait jusque ici bercé ma tendre enfance.

Et pour conclure ce repas de folie, l’équipe du restaurant a eu la délicatesse de nous personnaliser un petit moelleux au chocolat de Côte d’Ivoire que nous avons fini par terminer tant bien que mal.

Ce fût une belle découverte pour ce premier anniversaire. Et la plus belle chose que je pourrais nous souhaiter serait qu’il y en ait une liste aussi longue que celles de nos conversations.

Et vous, connaissiez-vous BMK ?

What about you, did you know BMK?

ENGLISH VERSION :

Last June, we celebrated our first anniversary with Monsieur. The anniversary of our meeting, of our first date, but also the anniversary of a long list of exciting conversations that have been going on ever since.

And to celebrate this first year of happiness together, what better way than to spend the evening chatting at a quality address: BMK Paris Bamako!

It was the first time I discovered Senegalese cuisine and I was more than prepared for this evening. The man had recommended that I eat light at lunchtime to make sure I had “room” for dinner. And I must admit that his wise words did me a great favour.

After tasting the bissap juice and the delicious plantain bananas, Mister opted for the traditional chicken yassa and I, for my part, set my sights on an incredible mafé, comparable to no other (obviously since it was the first one I ever ate in my life, thank you Lisa!) and which I tried to finish despite the gargantuan quantity contained in this plate.

Of course, this didn’t stop me from tasting the braised chicken that I had noticed I had been eyeing since the beginning of the evening. And I have to say that it was a nice change from the classic Sunday roast chicken that I had grown up with.

And to conclude this crazy meal, the restaurant’s team was kind enough to personalise a small chocolate cake from the Ivory Coast that we ended up finishing as best we could.

It was a great discovery for this first anniversary. And the most beautiful thing I could wish for us would be that there would be a list as long as those of our conversations.

Lisa Tréger

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!