Site Loader

Petit article inhabituel en ce dimanche. Et oui ! Une nouvelle revue faite de croissants et de chocolat chaud. J’avais envie de partager avec vous un nouvel endroit dont je n’avais jamais entendu parler jusqu’à dimanche dernier. Oui, moi, parisienne de naissance, je n’avais jamais poussé la porte de chez Carette.

Avant que vous me boudiez à tout jamais et que notre histoire, qui au passage aurait pu être le début d’une belle aventure romanesque, ne prenne fin, laissez-moi vous raconter cette charmante journée dominicale.

Après avoir passé l’Hôtel de Sully et son orangerie, nous voilà place Royale, entre les 3ème et 4ème arrondissements de Paris. Plus ancienne place de Paris – devançant la place Dauphine, elle est également connue sous le nom de place des Vosges, en hommage au département du même nom, qui est le premier à s’être acquitté de l’impôt et à avoir envoyé des volontaires pour défendre la patrie pendant la Révolution française.


Unusual little item this Sunday. Yes! A new magazine made of croissants and hot chocolate. I wanted to share with you a new place I had never heard of until last Sunday. Yes, I, a Parisian by birth, had never pushed the door of Carette’s.

Before you sulk at me forever and our story, which by the way could have been the beginning of a beautiful romantic adventure, comes to an end, let me tell you about this charming Sunday.
After passing the Hôtel de Sully and its orangery, here we are in Place Royale, between the 3rd and 4th arrondissements of Paris.The oldest square in Paris – ahead of Place Dauphine, it is also known as Place des Vosges, in homage to the department of the same name, which was the first to pay taxes and send volunteers to defend the homeland during the French Revolution.

Fin du 17ème siècle, la place auparavant publique devient un jardin clos qui interdit l’entrée aux personnes mal vêtues et la pratique des jeux de paume, de quilles ou de boules. En revanche, la place Royale est ouverte au public une fois par an, le 25 août, lors de la fête de Saint-Louis.

Elle a également été le lieu de résidence de personnalités célèbres comme l’écrivain Victor Hugo (dont la maison porte encore le nom), la danseuse Isadora Duncan, les écrivains Colette et Alphonse Daudet, ou encore la comédienne Annie Girardot.


At the end of the 17th century, the previously public square became a walled garden which forbade badly dressed people to enter and the practice of palm, bowling or boules games. On the other hand, the Place Royale is open to the public once a year, on 25 August, on the feast of Saint-Louis.

It has also been the home of famous personalities such as the writer Victor Hugo (whose house still bears his name), the dancer Isadora Duncan, the writers Colette and Alphonse Daudet, and the actress Annie Girardot.

Nous nous installons donc à l’intérieur, les températures ayant baissé en flèche ces derniers jours. C’est au chaud, près d’une fenêtre donnant sur cour, que nous commandons le petit-déjeuner ; le réconfort arrive, le tout servi dans des assiettes en porcelaine.

So we’re moving indoors, as temperatures have dropped dramatically in the last few days. It is in the warmth, near a window overlooking the courtyard, that we order breakfast; comfort arrives, all served on porcelain plates.

L’épais chocolat chaud à l’ancienne et la fraîcheur du jus d’oranges me réveillent en une seconde et les viennoiseries et autres tartines beurrées et garnies de confitures me donnent une dose de sucre qui rendrait fou un diabétique.

The thick old-fashioned hot chocolate and the freshness of the orange juice wake me up in a second, and the pastries and other buttered toast topped with jam give me a dose of sugar that would drive a diabetic mad.

Une fois rassasiées, nous parcourons le quartier du Marais et au détour de la rue Pavée, nous nous attardons chez La Mouette Rieuse, une adorable librairie, temple des illustrés et de la papeterie. J’en profite pour rapporter un souvenir, symbole de mon attachement au quartier de l’Opéra et petit clin d’œil à notre sortie précédente.


Once full, we walk through the Marais district and at the bend in the rue Pavée, we linger at La Mouette Rieuse, an adorable bookshop, temple of illustrations and stationery. I take this opportunity to bring back a souvenir, symbol of my attachment to the Opera district and a little wink to our previous outing.

Puis on s’éloigne progressivement pour arriver sur les quais de Seine et flâner devant les bouquinistes où j’ai d’ailleurs fait quelques trouvailles que je vous partagerai bientôt dans un prochain article. Nous apercevons la rive gauche, que j’envisage d’explorer davantage et nous arrivons, après une bonne heure de marche, à la place Colette, petit joyaux parisien abritant le berceau du théâtre, la légendaire Comédie-Française.

Enfin, nous gagnons la cour d’honneur du Palais-Royal où nous contemplons avec fascination les colonnes de Buren. Ça y est, les souvenirs d’enfance reviennent.

Je digresse mais Voltaire disait qu’il fallait cultiver son jardin et ces souvenirs sont mon jardin. Y repenser, les écrire et les partager, c’est ma façon de cultiver.

Je le disais, les souvenirs d’enfance reviennent et la bonne nouvelle, c’est qu’ils sont intactes.

 

Then we gradually move away to arrive on the quays of the Seine and stroll in front of the bookstores where I made some discoveries that I will share with you soon in a future article. We see the left bank, which I plan to explore further and we arrive, after a good hour’s walk, at Place Colette, a small Parisian jewel housing the cradle of the theatre, the legendary Comédie-Française.
Finally, we reach the main courtyard of the Palais-Royal where we contemplate with fascination the Buren columns. That’s it, childhood memories come back.
I digress, but Voltaire said that you have to cultivate your garden and these memories are my garden. Rethinking, writing them down and sharing them is my way of cultivating.
As I was saying, childhood memories come back and the good news is that they are intact.

Une adresse à découvrir ? Partagez-la en commentaire !

An address to find out? Share it as a comment!

Lisa Tréger

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!