Site Loader

Lorsque j’ai décidé de créer la rubrique « In the Shoes Of » sur le blog, j’ai tout de suite eu l’envie de reproduire le personnage de Bree Van de Kamp.

When I decided to create the “In the Shoes Of” section on the blog, I immediately wanted to reproduce the character of Bree Van de Kamp.

Pour celles et ceux qui ne la connaissent pas, Bree est un personnage issu de la série Desperate Housewives et (accessoirement) mon personnage préféré. C’est une femme prude, sévère, pétrie de principes et d’aprioris, et qui fait preuve d’un sarcasme décapant.

For those who don’t know her, Bree is a character from the Desperate Housewives series and (incidentally) my favourite character. She is a prude, stern, principled and apriorist-loving woman who displays a striking sarcasm.

Considérée comme la femme parfaite de Wisteria Laine, Bree est en réalité une mère très exigeante en ce qui concerne l’éducation qu’elle donne à ses enfants et une épouse presque castratrice avec son mari. Excellente cuisinière, quand elle ne passe pas son temps à essayer d’impressionner le voisinage avec ses pâtisseries, Bree Van de Kamp s’embarque avec ses amies, elles-aussi mères au foyer, dans des situations rocambolesques et délicates où les secrets entre voisins sont le leitmotiv de leur quotidien.


Considered the perfect wife for Wisteria Laine, Bree is actually a very demanding mother in terms of the education she gives her children and an almost castrating wife to her husband. An excellent cook, when she’s not trying to impress the neighbourhood with her pastries, Bree Van de Kamp embarks with her friends, who are also housewives, on a delicate and unusual situation where secrets between neighbours are the leitmotif of their daily life.

Mais ce qui séduit le plus dans le personnage de Bree, c’est son ambivalence, l’ambiguïté qu’il y a entre son envie d’être une mère et une épouse parfaites et le fait qu’elle soit sujette à une obsession de la propreté et autres troubles comportementaux qu’elle tente d’ignorer pour sauver les apparences. C’est un personnage très touchant, qui passe par plusieurs phases de détresse et qui finit toujours par faire amande honorable et je crois que c’est ce qui me touche le plus.


But what is most appealing about Bree’s character is her ambivalence, the ambiguity between her desire to be a perfect mother and wife and the fact that she is subject to an obsession with cleanliness and other behavioural disorders that she tries to ignore to keep up appearances. It’s a very touching character who goes through several phases of distress and always ends up making an honourable amends, and I think that’s what touches me the most.

Je serais curieuse de découvrir laquelle des Desperate Housewives est votre préférée et pourquoi pas reproduire l’une d’entre elles dans un prochain article.


I would be curious to find out which of the Desperate Housewives is your favourite and why not reproduce one of them in a future article.

Vous voulez voir le making of de l’article en vidéo ?
C’est par ici !

You want to see the making of the article on video?
It’s over here!

Lisa Tréger

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!