Site Loader

C’est inédit !
Pour la première fois depuis la création de Paris My Dear, nous allons parler d’une adresse située en dehors de la capitale. Oui, vous avez bien lu, je suis allée m’encanailler dans la banlieue parisienne. Bon, proche banlieue je vous l’accorde puisqu’il s’agit de la charmante ville de Levallois-Perret.

Pour la petit histoire, suite à la révolution française, Levallois conserve une population rurale et il faudra attendre 1867 pour que la commune s’émancipe de la ville de Clichy dont elle dépendait jusqu’alors.
C’est au début du 20ème siècle que s’y installe l’industrie automobile avec la première usine de fabrication Clément-Bayard.
Pendant la Première Guerre mondiale, le chef motoriste Marc Birkigt se voit réquisitionner son usine au profit de l’effort de guerre et ainsi produire des moteurs d’avions.
Pour finir, c’est également dans la même ville que l’entreprise Citröen, qui y avait également racheté des locaux pour étendre sa production, a fait naître la fameuse Citroën 2CV.


It’s unheard of!
For the first time since the creation of Paris My Dear, we’re going to talk about an address outside the capital. Yes, you read that right, I went to slum it in the Paris suburbs. Well, close suburb I grant you since it is the charming town of Levallois-Perret.

For the record, following the French Revolution, Levallois retains a rural population and it was not until 1867 that the town was emancipated from the city of Clichy, on which it depended until then.
It was at the beginning of the 20th century that the automobile industry settled there with the first Clément-Bayard manufacturing plant.
During the First World War, the chief engine manufacturer Marc Birkigt had his factory requisitioned for the war effort and thus produced aircraft engines.
Finally, it was also in the same town that the Citröen company, which had also bought premises there to expand its production, gave birth to the famous Citroën 2CV.

C’est donc en un charmant dimanche après-midi que j’allais goûter à une adresse qui me faisait envie depuis belle lurette : le Warry’s Coffee.
Improbable café-boudoir dans un coin plutôt populaire, on se retrouve loin des rues embourgeoisées de la ville et c’est tant mieux ! Je me trompe peut-être mais installer un commerce comme celui-là dans une rue encadrée par des barres d’immeubles, ça pourrait dénoter et pour le coup, on comprend que tout le monde s’y retrouve. L’ambiance est douillette, l’équipe est plus que chaleureuse, la clientèle variée, des jeunes, des moins jeunes. En bref, on est tous là pour la même chose, se goinfrer.


So it was on a charming Sunday afternoon that I was going to taste an address that I’ve wanted for a long time: Warry’s Coffee.
Improbable café-boudoir in a rather popular area, you’re far from the bourgeois streets of the city and it’s so much the better! I may be wrong but setting up a business like that in a street framed by building bars, it could be a good idea and for the moment, it’s easy to understand that everyone can find their way around. The atmosphere is cozy, the team is more than warm, the clientele is varied, young and old. In short, we’re all here for the same thing, to eat.

Et pour le coup, vous aurez l’embarras du choix ! En ouvrant la carte, le salé se mêle au sucré et lorsque l’on regarde sur la table du voisin, on a envie de commander la même chose. Et si notre compte en banque nous le permet, en revanche ça n’est pas le cas de notre estomac. Les assiettes sont généreusement servies et les boissons à tomber par terre.


And you’ll be spoilt for choice! When you open the card, the salty mixes with the sweet and when you look at your neighbour’s table, you feel like ordering the same thing. And if our bank account allows us to do so, our stomach doesn’t. Plates are generously served and the drinks to fall on the floor.

Depuis le temps que je voulais découvrir cette adresse, j’ai fait la totale : pancakes, nappage chocolat au lait et fruits à la chantilly accompagnés d’un chocolat chaud aux marshmallows. Mes amies ont été plus raisonnables, un jus de fruits fraîchement pressé pour chacune et à les voir, je me dis que j’aurais du ajouter ça à ma commande.


Since the time I wanted to discover this address, I did the whole thing: pancakes, milk chocolate topping and fruit with whipped cream accompanied by a hot chocolate with marshmallows. My friends were more reasonable, a freshly squeezed fruit juice for each one and seeing them, I think I should have added that to my order.

Je ne vous cache pas qu’après avoir écrit cet article, je n’ai qu’une seule envie, y retourner.
Et je vous confirme que si vous habitez au fin fond du 20ème (ou bien où que vous soyez) traverser Paris pour découvrir le Warry’s Coffee sera toujours une bonne idée.


I won’t hide from you that after writing this article, I have only one desire, to go back.
And I can confirm that if you live in the far end of the 20th (or wherever you are) crossing Paris to discover Warry’s Coffee will always be a good idea.

Une nouvelle adresse ?
Partagez-la en commentaires !

A new address?
Share it in comments!

Lisa Tréger

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!