Site Loader

Bonjour à tous et joyeux mercredi ! Ah mercredi… Ce cruel jour en plein milieu de la semaine, celui des enfants. On l’aime ou on le déteste mais il n’y a jamais d’entre-deux. J’espère que ce nouvel article vous aidera à garder le cap jusqu’au weekend et pourquoi pas, qui sait, vous inspirer pour une prochaine sortie.

Bon, pour commencer, un peu d’Histoire. Après avoir été visé lors d’un attentat, l’empereur Napoléon III décide de faire construire un nouveau lieu culturel au cœur de Paris afin d’éviter les ruelles plus propices aux attaques. Un concours pour l’édification d’une «  Académie impériale de musique et de danse » est organisé et compte soixante et onze concurrents. Charles Garnier, jeune architecte, présente un projet soutenu par ses confrères de l’École des Beaux-Arts et signe par une citation (les candidatures devant rester anonymes) : « J’aspire à beaucoup, j’attends peu ». Il est élu à l’unanimité par les jurés et donnera par la suite son nom à l’édifice qui sera inauguré en 1875.

O-PÉ-RA. Lorsque j’ai créé le blog, écrire un article sur ce lieu était une évidence.

Vous ne serez donc sûrement pas surpris d’apprendre que c’est un de mes endroits préférés. De jour comme de nuit, j’ai arpenté ce quartier un nombre incalculable de fois. J’ai connu une brève carrière de cascadeuse en loupant les marches du métro, j’ai eu la chance d’entrer à l’Opéra Garnier pour y voir un ballet, mais aussi pour un tournage. Mais j’ai surtout passé des soirées entières à me gaver de pop-corn au cinéma du boulevard des Capucines.

Comme ceux qui me connaissent le savent, je me plais à dire que ce quartier, c’est le mien. Je l’aime, je l’adore et j’ai beau le partager avec des millions de personnes, quand j’y suis, je me sens chez moi.

Good morning everyone and happy Wednesday! Ah Wednesday… that cruel day in the middle of the week, the children’s day. You either love it or hate it but there’s never a in-between. I hope this new article will help you stay on track until the weekend and maybe, who knows, inspire you for a next outing.

Well, first, a little history. After being targeted in an attack, Emperor Napoleon III decides to build a new cultural site in the heart of Paris to avoid the alleys more conducive to attacks. A competition for the construction of an “Imperial Academy of Music and Dance” is organised and counts seventy-one competitors. Charles Garnier, a young architect, presented a project supported by his colleagues from the École des Beaux-Arts and signed it with a quotation (applications must remain anonymous): “I aspire to much, I expect little”. He was unanimously elected by the jury and later gave his name to the building which was inaugurated in 1875.

O-PÉ-RA. When I created the blog, writing about this place was a no-brainer.

So you will surely not be surprised to learn that it is one of my favourite places. Day and night, I have walked this neighborhood countless times. I had a brief career as a stuntwoman, missing the steps of the subway, I was lucky enough to enter the Opéra Garnier to see a ballet, but also to film. But above all, I spent whole evenings stuffing myself with popcorn at the Boulevard des Capucines cinema.

As those who know me know, I like to say that this neighbourhood is mine. I love it, I adore it, and even though I share it with millions of people, when I’m there, I feel at home.

Vous vous en doutez, pour vous pondre un article digne du guide Michelin, j’ai dû faire mes recherches et préparer mon programme. Ce weekend fut donc très productif. Enfin surtout gastronomique. Pour cette fois, j’ai eu l’occasion de découvrir un endroit dont j’avais assez peu entendu parler malgré le tapage médiatique qu’a suscité son ouverture. Je parle bien de la boulangerie-pâtisserie de Cédric Grolet. Bref topo du personnage, après avoir rejoint le prestigieux hôtel Meurice en tant que chef pâtissier et cumulé les titres de « Meilleur Chef Pâtissier » et de « Meilleur Chef Pâtissier du Monde », Cédric Grolet a ouvert sa propre enseigne en novembre dernier. Le tout à 33 ans. Sur ce, je vous laisse faire un point sur votre vie et vous souhaite une bonne journée.

Il était donc évident d’aller découvrir l’univers de Monsieur Grolet.

Nous arrivons dans une petite boutique immaculée, où les pâtissiers s’activent pour préparer viennoiseries et autres galettes des rois. Nous montons nous installer à l’étage et découvrons une pièce baignée de lumière et imprégnée des parfums du matin, jus pressés, café et œufs poilés. Le rêve.

 

As you can imagine, in order to write an article worthy of the Michelin guide, I had to do my research and prepare my program. So this weekend was very productive. And above all, gastronomic. For this time, I had the opportunity to discover a place that I had heard very little about despite the media hype about its opening. I’m talking about Cédric Grolet’s bakery-pastry shop. In a nutshell, after joining the prestigious Meurice Hotel as a pastry chef and winning the titles of “Best Pastry Chef” and “Best Pastry Chef in the World”, Cédric Grolet opened his own shop last November. All this at the age of 33. On that note, I leave you to take stock of your life and wish you a good day.

It was therefore obvious to go and discover the world of Mr Grolet.

We arrived in a small, immaculate shop, where the pastry cooks were busy preparing Viennese pastries and other galettes des rois. We go upstairs and discover a room bathed in light and impregnated with the perfumes of the morning, freshly squeezed juices, coffee and hairy eggs. The dream.

On s’installe côté banquette, on passe commande et nous voilà servies. Au menu, chocolat chaud maison et feuilleté aux pommes et pour mon invitée, avocado toast et jus d’oranges. Comment vous dire… C’est ce que je redoutais pour cet article, ne pas trouver les mots. Parce qu’un moment comme ça, on ne le décrit pas, on le savoure. Voici quelques synonymes pour vous faire une vague idée : délicieux, goûteux, délicat, caramélisé, fondant, croustillant. En bref, c’est un bonheur du début à la fin. Le personnel aux petits soins, une table bien garnie, le tout en bonne compagnie. C’est divin. Maintenant que vous avez l’eau à la bouche, foncez au 35 avenue de l’Opéra et faites-vous plaisir !

 

We sit down on the bench, place an order and we are served. On the menu, homemade hot chocolate and apple puff pastry and for my guest, avocado toast and orange juice. How can I tell you… That’s what I was afraid of for this article, not finding the words. Because a moment like that, you don’t describe it, you savor it. Here are a few synonyms to give you a vague idea: delicious, tasty, delicate, caramelized, melting, crispy. In short, it’s a delight from beginning to end. The staff takes care of everything, the table is well stocked, and you’re in good company. It’s divine. Now that your mouth is watering, head to 35 avenue de l’Opéra and treat yourself!

Une fois notre « petit » déjeuner englouti, on passe à la fameuse balade digestive. Et quoi de mieux que remonter vers le palais Garnier ? Pendant que les petits rats s’échauffent, nous profitons de la vue, étendues en plein soleil et encore ébahies par notre expérience gustative.
Paris s’éveille et l’on aperçoit au loin la Place Vendôme, idée potentielle pour une prochaine balade. Affaire à suivre…

 

Once our “breakfast” has been eaten, we move on to the famous digestive walk. And what could be better than going back up to the Palais Garnier? While the little rats warm up, we enjoy the view, lying in the sun and still amazed by our taste experience.
Paris is awakening and in the distance we can see the Place Vendôme, a potential idea for another stroll. To be continued…

Et vous, aviez-vous déjà pris ce chemin ?

And you, have you ever been down this road before?

Lisa Tréger

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!